Un après-midi à la piscine

J'ai plongé bille tête la première tant l'appel éclaboussait de son flot de liberté. J'ai brassé des consoles, consolé des voyelles qui ne savaient plus nager, imbibées qu'elles étaient de la lourdeur de certains silences. Je me suis employé, pré(dis)posé que j'étais à conjuguer au delà de ses points de notre suspension, sans réponse à mes questions,... lourdes. J'espère atteindre l'autre rive avant que mes verbes ne déclinent de trop redouter le point final qui marquerait le début d'une autre sentence. Allez ! C'est pas le tout mais je me mouille.

 

Un Gandalf peut en cacher un autre

Un gandalf peut en cacher un autre.
Autre jour, autre humeur, autre travail sur ce visage qui me ... travaille. Deux secondes plus tôt nous ne nous connaissions pas. Deux secondes plus tôt nous ignorions même jusqu'à l'existence l'un de l'autre. Un objectif, un regard, une photo...

 

Tronches de Gueux

 

 

Gandalf

Perceval

Lancelot

La chevauchée fantastique

 

La maison de Barbe Bleue



Plusieurs mois déjà que j'avais repéré cette bicoque classieuse abandonnée suite aux ravages d'un violent incendie. A force de passer devant sans avoir le temps de m'y arrêter, j'avais fini par développer un imaginaire plutôt tordu  à propos de son histoire, de ses locataires fantômes, des conditions de sa décrépitude, rendant toujours plus hauts et infranchissables son portail et ses murs d'enceinte.
Située en bord de voie ferrée et au carrefour d'une rue très passante, la nudité de la végétation environnante en cette saison permettait de s'en faire une assez bonne idée de loin, même en passant rapidement.
J'avais repéré ce compteur électrique au coin qui pouvait faire un excellent point de relais pour escalader ce mur plutôt impressionnant. J'avais laissé tombé le portail tant les pics de fers forgés qui l'habillaient se faisaient menaçants en cas de prise mal assurée. Je ne voulais pas ajouter une victime plus ou moins consentante à la longue liste de celles de son mythique locataire, fusse post-mortem.
Et puis un jour, alors que je repassais par là, de retour d'un autre site plutôt décevant, je me suis arrêté afin d'alimenter mon besoin d'images interdites et d'adrénaline vertigineuses. Comme je le fais chaque fois, je fis d'abord le tour de la propriété dans un round d'observation vaguement détaché... Grand bien m'en a pris. Au coin de la rue, au bout là-bas, un autre mur, moins haut, presque indescent de facilité à escalader... M'en aurait presque gâché le plaisir...

Une fois atterri dans le jardin l'interdit reprend la main. Il faut maintenant trouver une façon d'y entrer coûte que coûte...

 

État de siège

La structure de cette chaise en bois a été dessinée, modélisée, prototypée par des étudiants de l’École nationale supérieure d’art de Nancy. Elle reprend le design de la chaise n°4 de Jean Prouvé inventée en 1934.

Ce totem, haut de 10m, entre dans le cadre de l’Événement Jean Prouvé à Nancy 2012 qui aura lieu du 30 juin au 28 octobre 2012

 

Tags

All tags

Blog Stats

  • Total posts(12)
  • Total comments(0)

Forgot your password?